Présentation

À la fin de l'an 2000, Federico Mayor lança un appel à divers acteurs de la société civile mondiale

"Le XXIème siècle est plongé dans un processus de "globalisation" qui, par l'entremise d'accords, fusions et collaborations de réseaux internationaux de grandes entreprises financières, industrielles et de services, exercent une énorme influence sur le monde. Face à cette situation, il est nécessaire qu'un autre acteur du contexte international, la "société civile", s'organise à échelle globale afin d'avoir une incidence sur les grands sujets qui figurent à l'ordre du jour mondial et qui la touchent profondément au quotidien. C'est pourquoi toutes les voix doivent s'unir pour pouvoir être entendues et rendre possible l'interaction qui permette la présence du "côté plus humain" de l'action politique, économique, sociale et culturelle du monde. L'objectif premier est de fédérer nos efforts, de construire des ponts de dialogues et communication entre personnalités et intellectuels, organisations et institutions internationales, personnes du monde universitaire et de la communication, etc., dont la préoccupation fondamentale consiste à œuvrer pour la paix, la démocratie, le développement soutenable, la dignité et les droits de l'homme. Coordonnés en faveur de la défense de ces grands principes, nous pourrions ensemble parvenir à un dialogue favorable avec les autres acteurs de la scène internationale qui puissent jouer un rôle influent quant à l'avenir de la planète. Il s'agit de construire un réseau de réseaux, un mouvement de mouvements, où tous ensemble, dans notre diversité, nous puissions tisser des structures et espaces d'opinion et de rencontre qui permettent de travailler en faveur de la défense des valeurs et principes inhérents à la vie en démocratie et d'atteindre ainsi un véritable développement humain à échelle planétaire, garant de l'harmonie avec la nature et de la diversité culturelle."

qui donna lieu à la convocation de deux réunions constitutives (avril 2001 et mars 2002) qui ont eu lieu dans une période riche en événements de la société civile. La première a débouché sur la décision de créer le FORUM MONDIAL DES RÉSEAUX DE LA SOCIÉTÉ CIVILE - UBUNTU. UBUNTU est un ancien mot africain désignant humanité-partager, prendre soin et être en harmonie avec toute la création. Son idéal est de promouvoir la coopération entre individus, cultures et nations. La deuxième a confirmé cette décision et a permis de progresser sur différents aspects institutionnels et opérationnels. La volonté de faire du forum une voix pro-active (prospective et positive) s'est également accrue pour placer l'être humain au centre de toutes les décisions politiques, économiques et sociales.

Les documents élaborés par les participants aux processus constitutif de cette initiative ont abouti à la définition suivante de ses objectifs et de son fonctionnement:


Objectifs Finaux - Vision et Mission

1. L'objectif final de l'initiative UBUNTU consiste à, face à la gravité notoire des problèmes actuels, promouvoir la construction d'un monde plus humain, juste, pacifique, pluriel et soutenable, et contribuer à la transition d'une culture de force et d'imposition vers une culture de paix, dialogue, justice, équité et solidarité. Pour ce faire, il sera nécessaire de doter le monde de nouvelles procédures et institutions gouvernementales démocratiques à tous les niveaux (réforme et/ou recréation des systèmes en place) qui, avec d'autres acteurs, et considérant toujours la participation active de la "société civile", garantissent

• processus de prise de décision plus représentatifs, participatifs et démocratiques garantissant la légitimité des décisions politiques.
• exercice de pouvoir limité et responsable à échelle nationale, régionale et mondiale
• cohérence entre les politiques macroéconomiques, commerciales, de coopération et d'environnement, de manière à permettre un véritable développement humain, social et soutenable pour l'environnement sur toute la planète orienté par les principes établis dans la Déclaration Universelle des Droits de l´Homme
• conception et une gestion "publiques" des biens communs globaux et des connaissances et compétences scientifiques et technologiques de l'humanité dont le développement doit être conforme aux intérêts généraux de la société
• préservation et le développement de la diversité culturelle face à une "mondialisation" tendant à l'homogénéisation
• promotion d'un modèle de développement basé sur l'éducation, la santé et qui incorpore la perspective de genre, pour la défense de la vie, contre la violence et la course aux armements


Objectifs Instrumentaux; Priorités

2. Trouver des espaces et des méthodes de travail communs à travers lesquels divers réseaux, personnes et organisations de la société civile mondiale unissent leurs voix, élaborent des propositions et organisent des actions conjointes spécifiques, tout en augmentant leur connaissance et interrelation mutuelles

3. Influer, par ce travail conjoint, sur l'élaboration et l'implémentation de politiques destinées à promouvoir l'exercice inaliénable des droits de l'homme, individuels et collectifs, à tous les niveaux possibles

4. Amplifier la voix de la société civile et renforcer le rôle des organisations existantes. Dans ce cadre, l'initiative UBUNTU a l'intention de:

a) Travailler dans une perspective holistique et globale plutôt que spécifique, thématique ou locale. Tenir compte des paramètres spécifiques et locaux et de leur interrelation et complémentarité globale

b) Rendre la force de la société civile du monde plus visible et efficace

c) Identifier conjointement les principaux défis de l´humanité et proposer des stratégies et plans d´action communs basés sur les existants

En partant de la réalité de chaque instant et en se basant sur les travaux des Nations unies, notamment ses grandes déclarations et traités internationaux - depuis la charte elle-même jusqu''a, par exemple, la Déclaration et Plan d'Action pour la Culture de la Paix -; les déclarations et les programmes d'action émanant des sommets internationaux -officiels et parallèles- des années 90; l'activité programmatique organisée directement par la "société civile" au cours des dernières années -la dénommée Paix de La Haie, le Manifeste pour une culture de paix, la Déclaration finale et le Plan d'action du Forum du Millénaire des Nations unies, la Charte de la Terre, etc., comme exemple à suivre, imiter et développer.

d) Élaborer de nouvelles propositions conjointes face aux problématiques mondiales concernant leurs solutions possibles et leur gestion (procédures et institutions; présence effective, entre autres, de la société civile; etc.)

e) Mener des actions conjointes -communiqués, campagnes, etc.- réalisées par les organisations qui participent à l'initiative afin que la citoyenneté soit informée en permanence sur les grands thèmes de l'ordre du jour mondial

Au moment de la fondation d'UBUNTU, huit communiqués ont été émis concernant l'initiative: 1. Lors de la Journée mondiale de l'environnement, en juin 2001; 2. Lors des évènements de Gênes, en juillet 2001; 3. Lors de l'attentat terroriste aux États-unis, septembre 2001; 4. Paix, justice et sécurité: valeurs et propositions, en décembre 2001 ; 5. Monterrey : mesures résolutives contre l'injustice et la pauvreté dans le monde, mars 2002 ; 6. Face à la militarisation progressive du conflit du Proche-Orient, mars 2002 ; 7. Mesures pour la sanction de pratiques de clonage humain, avril 2002 ; 8. Face à l'unilatéralisme en politique internationale, suivons la voie du Tribunal pénal international, mai 2002.

f) Établir des forces de dialogue, de pression et d'incidence de la société civile face aux gouvernements, organisations internationales, pouvoirs économiques et moyens de communication


Fonctionnement

Un forum de débat et action (permanent sous forme virtuelle et périodique sous forme physique) est en train de se mettre sur pied en vue de favoriser le travail coordonné et synchronisé des participants à l'initiative, ce qui à son tour complètera et renforcera leur pluralité, leur diversité, leur force et leur richesse conceptuelle.

1. Les Participants au forum sont toutes les organisations et/ou personnes qui, sur base de ce processus de fondation, veulent y participer et assument l'essence de ce document. La souveraineté du Forum UBUNTU réside dans ses participants

2. Le Forum UBUNTU sera régie par les procédures suivantes::

a) La Réunion du Forum: se tiendra tous les ans ou les deux ans; l'ordre du jour et les documents principaux de la réunion feront l'objet d'un débat par le biais d'une procédure participative préalable. La Réunion virtuelle du forum permet le caractère permanent du forum; elle se tient dans le cadre de l'espace virtuel du forum - qui garantit le libre accès de tous les participants- et, sur un plan général, dans le contexte des technologies de communication non-présencielles.

b) La Commission de coordination (et, le cas échéant, les Groupes de travail): constitue l'organe de travail et le moteur permettant d'assurer le bon fonctionnement, les procédures et les actions du forum.

c) Le Secrétariat: élément de gestion professionnalisé du forum, avec siège et entité à l'Université Polytechnique de Catalogne, Barcelone, dirigé par Manuel Manonelles i Tarragó.

d) Les décisions se prennent par consensus chaque fois que les possibilités le permettent; à défaut, par majorité simple des participants. Les décisions prises n'engagent en aucun cas les minorités. Toute décision et/ou manifestation publique de l'initiative sera accompagnée d'une liste reprenant exclusivement les participants qui auraient voté en faveur ou qui y auraient adhéré.